Les mal-vivants de Pierrick de Chermont

Publié le par Alexandre Anizy

Le plus dur n'est pas une vie d'aveugle, mais d'agir avec

l'humilité requise ; nous sommes des si mal-vivants

Que même un cheval avec des œillères, ou du foin que

disperse le vent, en savent plus sur le monde que le

plus savant d'entre nous.

Pierrick de Chermont. Par-dessus l'épaule de Blaise Pascal

(éditions de Corlevour, juillet 2015 ; extrait de la page 20)

Sur cette Terre qui est parfois si jolie, que d'ignorance et d'orgueil !