Plonger dans la piscine d'Alan Hollinghurst

Publié le par Alexandre Anizy

Pourquoi Alan Hollinghurst nous fait penser à Donna Tartt avec "La piscine-bibliothèque" ?

C'est une chose entendue : La piscine-bibliothèque (en livrel et en poche) est un bon roman ; il est même culte relativement à l'homosexualité. Mais nous refusons de le cantonner dans le genre "roman gay", bien qu'il faille prévenir qu'il tombera des mains de lecteurs du fait de son érotisme animal.

De quoi s'agit-il ? Alan Hollinghurst dépeint une pratique sexuelle débridée, situant son roman dans les clubs anglais où se côtoient les aristocrates puissants et les gens fortunés, dans le cadre d'une vengeance.

Le problème est qu'il ne conclut pas son affaire, comme Donna Tarrt :

http://www.alexandreanizy.com/article-donna-tartt-n-a-pas-coupe-dans-le-chardonneret-122874500.html

Or pour nous, un écrivain doit apporter une vision du monde : celle d'Alan Hollinghurst paraît ici incomplète. Volontairement tronquée par un sage calcul ?

Alexandre Anizy