Davodeau au cénacle ?

Publié le par Alexandre Anizy

            A la poursuite d'Etienne Davodeau...   

 

 

 

            Après l'agréable surprise des Ignorants, nous avons tiré le trait de Davodeau. D'abord jusqu'à Chute de vélo (Dupuis, août 2013, en livrel), où la couleur fait son apparition : si cela nous rappelle des paysages de Julian Taylor, on regrette la faiblesse du scénario. Puis retour gagnant au Noir & Blanc avec Le chien qui louche  (Futuropolis / musée du Louvre, 2013, en livrel). 

 

            Force est de constater que Davodeau n'est pas loin de pénétrer notre cénacle de la BD.

 

 

Alexandre Anizy

 

Publié dans Notes culturelles