Ces salauds de pauvres qui osent se plaindre

Publié le par Alexandre Anizy

Le marquis Roland LEGRAS DU LUART DE MONTSAULNIN est sénateur : il a hérité du fauteuil de son oncle Ladislas.
C’est un exploitant agricole disposant d’un domaine forestier important, père de cinq enfants, qui pratique la chasse à courre.

 
Il a présenté un fameux rapport sur l’aide juridictionnelle (moyen par lequel les pauvres peuvent aller plaider leurs causes dans les Palais du Droit), dans lequel figure l’idée d’un « ticket modérateur justice ».

Le seul souci du marquis Roland LEGRAS DU LUART DE MONTSAULNIN était de « limiter les dérapages comptables dus aux procéduriers ». Traduction : changer les règles pour qu’il soit encore plus difficile de bénéficier de cette aide juridictionnelle.

 
Monsieur le marquis a bien raison : il faut contraindre financièrement ces salauds de pauvres qui osent se plaindre.

 
Mais attention ! Mr le marquis Roland LEGRAS DU LUART DE MONTSAULNIN n’est pas du genre à mépriser les autres classes sociales : même le socialiste Jean-Claude BOULARD loue son œcuménisme.

Mr le marquis sénateur est un homme convenable. Vous en doutez ? Vous avez tort : son fameux rapport a été voté à l’unanimité de la Commission des Finances, droite et gauche confondues.

 

En apprenant ça, les pauvres vont faire grise mine : on est jamais si bien trahi que par ses « amis ».

 
Alexandre Anizy

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :