Yvonne BESSON pour amateurs de rompol

Publié le par Alexandre Anizy

Parce qu’elle est née dans un chaudron de livres (mère enseignante, père libraire), Yvonne BESSON devint agrégée de Lettres modernes et professeur à Dieppe (aux dernières nouvelles).

 
Avec « meurtres à l'antique » (poche folio), ce sont ses débuts prometteurs. Avec « un coin tranquille pour mourir » (éditions des équateurs 2004 ; poche pocket), le niveau de complexité de l'intrigue et la profondeur psychologique des personnages se sont élevés. Il est vrai que le roman se passe dans un milieu qu'elle connaît bien : les enseignants.

Les amateurs de rompol, comme dirait Fred VARGAS,  prendront beaucoup de plaisir à lire ce dernier opus.

 
Alexandre Anizy

 
P.s : étant en campagne pour l’élection de Patrick BESSON à l’Académie Française (lire notre note culturelle du 2 septembre), nous ne parlerons pas des autres Besson, pour éviter tout brouillage !

Publié dans Notes culturelles