Hugo CHAVEZ, la doctrine MONROE, un référendum

Publié le par Alexandre Anizy

Durant tout le 20ème siècle, les Etats-Unis ont suivi la doctrine MONROE, que l’exécutif soit aux mains des républicains ou des démocrates. L’Amérique latine devait rester sous son influence, pour ne pas dire sous sa coupe.

 
Prenons un exemple : le Chili de Salvador ALLENDE en 1973.

Nous nous souvenons des informations qui vilipendaient le syndicat des camionneurs financés par la CIA, le rôle subversif de la société américaine ITT, etc. En ce temps-là, les journaux français appartenant à Robert HERSANT (un grand patriote, c’est certain), à AMAURY, etc., dénonçaient le chaos économique imputable à la politique d’ALLENDE, relayant ainsi la propagande américaine… Plus de 20 ans après, Henry KISSINGER a reconnu l’implication des services américains dans le renversement du régime démocratiquement élu d’ALLENDE.

 
Aujourd’hui, le cas Hugo CHAVEZ nous rappelle un peu cette vague médiatique quasi unanime et cela nous oblige naturellement à prendre avec circonspection cette déferlante.

Car enfin, qui a déjà tenté de renverser par les armes le Président élu CHAVEZ ? Certainement pas le Saint Esprit.

CHAVEZ décide d’exclure du réseau hertzien de Radio Caracas Television la chaîne la plus ancienne et la plus regardée, en affirmant qu’elle était à la solde des Etats-Unis et qu’elle complotait pour un nouveau coup d’Etat. Si la mesure est excessive, elle n’en demeure pas moins légale.
Eh bien, non ! Pour les médias, CHAVEZ est vraiment infréquentable, un apprenti dictateur, c’est sûr.

Mais au même moment, le président géorgien SAAKACHVILI ferme manu militari la chaîne Imedi TV, en affirmant qu’elle était à la solde de la Russie et qu’elle complotait pour un nouveau coup d’Etat.
Avez-vous lu des commentaires indignés dans tous les grands médias ? Non.

Sur le trébuchet de l’ordre médiatique, vous avez 2 poids, et donc 2 mesures, en fonction d’intérêts qui n’ont rien à voir avec des choses comme la Démocratie, les Droits de l’Homme, la Morale, etc.

 

Au fait, Hugo CHAVEZ vient de perdre le référendum qui lui aurait permis de se présenter pour un 3ème mandat (la Constitution vénézuelienne ne le permet pas ; la Française ne limite pas …). Le vote du peuple sera respecté. Comme en toute bonne démocratie.

En Europe, les peuples hollandais et français ont rejeté une Constitution européenne : l’oligarchie va faire enregistrer sa Constitution maquillée en Traité par les Parlements.
Qui respecte vraiment la volonté du peuple ?
Quel média français mène campagne pour un référendum ? Aucun.

 
Alexandre Anizy

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :