Communication non verbale : COPé et le Traité européen

Publié le par Alexandre Anizy

Sur Télé matin hier, « les 4 vérités », Jean-François COPé a donné involontairement un nouvel exemple de ce que la communication non verbale peut révéler.

 
Il venait juste de dire, approximativement :

« (…) le mini traité européen,
c’est une grande victoire de Nicolas SARKOZY »

ET Là,

alors qu’il n’avait pas de problème de voix précédemment,
il racle sa gorge.

Ce raclement du locuteur est le signe d’un malaise qui s’installe,

parce que Jean-François COPé sait bien qu’en France, en Hollande, dans beaucoup de pays, si les peuples votent par référendum, le traité serait rejeté.

Ensuite, on y arrive, COPé vend sa soupe :

SARKOZY avait dit qu’il n’organiserait pas de référendum ;

Les Français ont élu SARKOZY ;

Donc la volonté du peuple est respectée.

Magnifique syllogisme.

 

Le raclement de gorge. Le nez de Pinocchio. La trahison des clercs.

 
Alexandre Anizy