Les "châtiments" de Victor HUGO

Publié le par Alexandre Anizy

En relisant ce recueil de poèmes, « les châtiments » (Victor HUGO, œuvres poétiques, La Pléiade tome II), nous avons retrouvé les raisons de notre désintérêt pour le poète : prolifique (ce qui induit une qualité inégale) et parfois désuet.  

Mais nous remarquons combien le verbe était virulent, ce qui accentue l’insipidité d’une part importante de la production actuelle.

Citons en exemple (p.62) :

 « Hélas ! tout est fini ! fange ! néant ! nuit noire !

Au-dessus de ce gouffre où croula notre gloire,

                Flamboyez, noms maudits !

Maupas, Morny, Magnan, Saint Arnaud, Bonaparte,

Courbons nos fronts ! Gomorrhe a triomphé de Sparte !

                Cinq hommes ! cinq bandits ! »

 
Les discours de notre époque manquent assurément de panache.

 
Alexandre Anizy

Publié dans Notes culturelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :