Albert SPAGGIARI : une étrange fascination de Jean-Paul ROUVE

Publié le par Alexandre Anizy

Faire un film sur Albert SPAGGIARI en occultant sciemment la face politique de ce personnage relève au choix de l’insouciance, ou de la bêtise, ou de la manipulation.

Jean-Paul ROUVE, le comédien et réalisateur à l’origine du produit cinématographique, cochera la case qui lui convient.

Biographie du voleur des égouts :

1950 : engagement à 17 ans dans les parachutistes, direction l’Indochine ;
1960 : membre de l’OAS ;
1962 : arrêté pour faits de propagande OAS et détention d’armes, 3 ans de prison ferme ;
1966 : installé à Nice, l’individu se fait une notoriété dans l’ultradroite locale ;
Réalise son casse avec d’anciens mercenaires, de l’OAS, des truands du milieu corso-marseillais ;
Octobre 1976 : arrêté pour son casse, il prend pour avocat Jacques PEYRAT, un ancien de l’Algérie Française et un futur élu Front National, et il déclare que le fric récolté aurait financé une « Internationale de solidarité nationaliste » baptisée « catena ».

Etrange fascination du pipole Jean-Paul ROUVE.
On peut faire du fric en jouant sur d’autres cartes.

 
Alexandre Anizy