Chahdortt DJAVANN nous parle

Publié le par Alexandre Anizy

En mars 2008, Chahdortt DJAVANN publiait « la muette » (Flammarion, 117 pages, 14 €).
C’est l’histoire d’une enfant que des circonstances atroces ont rendu muette, et qui mourra sous les coups de la bassesse.
C’est l’histoire de sa filleule qui, assistant à cette triste fin, ne pourra pas l’empêcher : son sort en sera scellé.
Le style est limpide : les mots simples de la narratrice contentent le lecteur embarqué dans ce récit.

« Je crois que je n’ai jamais aimé ma mère, mais, enfant, je n’osais pas me l’avouer ; parfois même je me sentais coupable d’aimer la muette plus qu’elle, comme si je la trahissais. » (p. 55)

Avec « la muette », Chahdortt DJAVANN nous parle du malheur d’être une femme en quelques endroits de cette planète.
Il faut l’écouter.

 
Alexandre Anizy