Le tango anglais de la ratification

Publié le par Alexandre Anizy

Finalement, le Premier Ministre anglais Gordon BROWN n’a pas suivi la voie de son « ami » Tony BLAIR : la Constitution européenne maquillée à Lisbonne a été présentée à la Chambre des Lords qui l’a ratifiée. Mais la suite n’est pas plus glorieuse…

Comme par hasard, la Cour de Londres demande à Gordon BROWN de retarder la ratification définitive. Dans la foulée, Gordon BROWN déclare qu’il n’y aura pas de ratification sans le feu vert de la Cour de Londres.
Pitoyable, l’homme politique qui se cache derrière des juges serviables.

Avec la Tchéquie qui renâcle sérieusement, nous sommes en train d’assister à un deuxième enterrement de cette Constitution européenne maquillée à Lisbonne.

L’oligarchie européenne acceptera-t-elle cette défaite ?

 
Alexandre Anizy

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :