En douce l'été (III) : le syndicat connaît la musique

Publié le par Alexandre Anizy

Depuis de nombreuses années, la CFDT est un syndicat conciliant pour le pouvoir et le patronat, puisqu’il ne rechigne pas souvent pour signer des accords de régression sociale. Forcément, la « base » (comme ils disent) ne suit pas toujours, ce qui déplaît à ces messieurs.

Ainsi, l’histoire de la Fédération interco rappelle qu’il n’y a pas que les gouvernants ou les dirigeants d’entreprise qui agissent en douce l’été.
Le journal l’humanité
rapportait dans son numéro du 11 juillet 2003 la convocation par lettre recommandée de Jean-Marc ADAMS, secrétaire ardennais du syndicat interco, pour être sermonné : 

" Tu dois te reprendre, te réapproprier les dossiers. Tu fais le lit d’une campagne anti-CFDT. " . (Cité par l’Humanité)

A force de fréquenter des patrons, certains syndicalistes en retiennent parfois les méthodes.

 
Alexandre Anizy

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :