JUNCKER le dirigeant d'un paradis fiscal à la tête de l'Euro groupe ?

Publié le par Alexandre Anizy

Jean-Claude JUNCKER est le Premier Ministre du Grand Duché de Luxembourg, que d’aucuns comme le fameux dentiste belge considèrent comme un paradis fiscal.

C’est aussi un vétéran de la construction oligarchique de l’Europe, qui a joué un rôle important dans la conception du Traité de Maastricht, dans la partie monétaire …

Dans son CV, on voit que cet individu a aussi occupé des postes-clés à la Banque Mondiale, au Fonds Monétaire International (FMI), à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

 

C’est un financier, digne représentant de l’orthodoxie libérale, notamment en politique économique et monétaire.

Est-ce pour cette raison qu’il s’est opposé avec l’allemande Angela MERKEL à la proposition de la France d’une véritable coordination européenne dans la tempête financière (et maintenant économique) qui secoue le système capitaliste ?

 

Au jour d’aujourd’hui, cet homme politique, qui connaît de l’intérieur le système bancaire mondial, est le Président de l’Euro groupe (instance informelle réunissant les pays de l’Euroland).

 

Pour l’Europe, qui vise à refonder le capitalisme en le moralisant selon le Président ubiquiste SARKOZY DE NAGY BOCSA, est-ce vraiment sérieux d’avoir à la tête de son « conseil des finances informel » le dirigeant d’un paradis fiscal ?

 

Alexandre Anizy

 

P.S. : devant les députés européens, mardi 21 octobre, le Président ubiquiste a déclaré : « on ne peut pas se battre à l’extérieur de notre continent contre certaines pratiques et les tolérer à l’intérieur de notre continent », en réponse à la question d’un député luxembourgeois ; mais il ajouta aussitôt : « je ne vise personne ».

Pour le parler-vrai, dont nous parlions hier avec le philosophe Michela MARZANO, ce n’est pas encore gagné.

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :