Vincent PEILLON le prétendant bourgeois

Publié le par Alexandre Anizy

Bien qu’il ne soit plus un jeune loup (né le 7 juillet 1960), Vincent PEILLON a conservé son appétence : par exemple, l’ambition de devenir Premier Secrétaire du Parti Socialiste. Qui écrira sur « l’épaisseur de son ego », puisque son « cogito » volatil n’emprunte que le chemin utile à la prise du palais de Solferino ? 

 

Vincent PEILLON est un homme paradoxal :

  • Se dire socialiste … quand on est le fils d’un banquier et d’un médecin chercheur (amie des CHARPAK et BEAULIEU …) qui ignore la misère d’un monde qu’on dit représenter … ;
  • Etre un « chasseur de pouvoir » viré (de son poste de député de la Somme en 2002) par de réels chasseurs électeurs …    

 

Bien au chaud dans son Institut Edgar Quinet (organisme de formation ciblant les élus – socialistes de préférence ? - : une clientèle à sa portée, de toute façon), et à Strasbourg (député européen), PEILLON le prétendant bourgeois peut ourdir sa conquête du parti : quoi qu’il arrive, il ne connaîtra les affres ni des chômeurs, ni des pauvres.

 

Alexandre Anizy