Zaboravite Philippe BESSON !

Publié le par Alexandre Anizy

Alors voilà, Philippe a un ennemi,

Il est géant et s’appelle Patrick !

Mais Phil s’en fout et jamais ne tremble

Quand le dard empoisonné du fin lettré

Touche la carapace protégée du nain de médias.

 

Cessons de rire, allons au fait.

Le petit Philippe Besson a décidé de répondre aux flèches assassines de Patrick Besson grâce à l’hebdomadaire Marianne (qui gagne chaque semaine un peu plus en crédibilité, tant il se démarque du conformisme ambiant) : ça vole bas, sous la ceinture exactement, ce qui est normal pour l’ancien RRH de Libération.

Mais il écrit aussi quelques vérités : Patrick a dilapidé son talent depuis … le commencement peut-être, ce qui ne doit pas empêcher son élection à l’Académie française (adhérer au comité de soutien en vous inscrivant à la newsletter de ce blog)

 

Ce qui est drôle : Philippe prétend que Patrick n’a pas lu ses livres, qu’il démolit férocement (pour notre plaisir). Mais lui, Philippe, ne cite que « les Braban », un mauvais roman que nous n’avons jamais réussi à finir : une « merde », aurait dit Philippe, s’il l’avait lu !

Ce qui est pathétique : pour faire la critique du romancier Patrick Besson, l’ignare Philippe se réfugie derrière les saillies d’Eric Naulleau. Le courage et l’honnêteté intellectuelle ne sont pas les qualités de Philippe.

 

En rédigeant son article nauséabond, Philippe pensait se mettre en valeur : il ne fait que révéler son inconsistance.

 

ZABORAVITE Philippe Besson !

 

Alexandre Anizy