Une cible de Rachida DATI

Publié le par Alexandre Anizy

Rachida Dati est une femme qui ne doute de rien et qui se « moque un peu [des usages] », quand ils ne la servent pas. Ainsi, la juriste fraîchement élue au Parlement européen avait décidé qu’elle devait être le rapporteur d’un projet de loi sur le G20 : ses collègues lui refusèrent cette vitrine.

Prudents quand même, ils lui attribuèrent un texte sur l’observation de la Terre : on ignorait que cette dame chic, très « avenue Montaigne », s’intéressait aux questions écologiques. Mais pour elle, ce n’est pas son problème dans cette affaire, puisqu’elle avoua sa réelle motivation : « C’est un programme ambitieux. L’environnement est un créneau qui me passionne. Et puis, ça parle aux gens. »

Pour elle, la cible c’est l’audience dans le public de cette cause, qui n’est au fond qu’un créneau…

 

Comme le disait Eric Zemmour à la télévision, un samedi soir, face à Nadine Morano : les politiciens d’aujourd’hui font d’abord de la communication chargée d’émotion et de compassion. Leur message ? Rien que des bons sentiments, parce que « ça parle aux gens ».

A propos, sentez-vous la morgue de cette pseudo-élite en faillite lorsqu’elle emploie cette expression, « les gens » ?

 

 

Alexandre Anizy

 

Publié dans Notes générales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :