TAPIE bafouille, BELKACEM se rode

Publié le par Alexandre Anizy

Nous avons eu droit dimanche soir au spectacle lamentable d’un bonimenteur raté, dont on ignore la raison de sa présence sur l plateau de France 2 : une 1ère fleur de Monsieur de CAROLIS au profiteur SARKZY de NAGY BOCSA, puisque ce sinistre individu tira une salve contre ce qui était autrefois son camp.

Bernard TAPIE, qui n’est peut-être entré en politique que pour écraser le freluquet ROCARD pour le compte du machiavélique MITTERAND, a pénétré dans l’arène pour dézinguer la gauche royaliste au profit de l’aspirant roitelet SARKOZY de NAGY BOCSA.

Bien que TAPIE jure qu’il n’y a derrière ce retour aucun arrangement sur un futur accord transactionnel entre l’Etat et l’ex P-DG TAPIE qui fut spolié par le Crédit Lyonnais dans l’affaire Adidas (résumé du jugement du Tribunal de Commerce et de l’arrêt de la Cour d’Appel), nous ne parierons pas un kopeck sur la parole de ce monsieur.

 

Nous avons eu droit aussi à l’entrée en scène nationale de Madame Najat BELKACEM, une proche collaboratrice de Marie-Ségolène ROYAL : madame est passée par Sciences Po. (comme sa patronne actuelle). En tout cas, la langue de bois est bien assimilée par la dame, ce qui est normal quand on vient de la rue Saint Guillaume.


Nous notons que chaque finaliste a « sa beurette », comme disait autrefois Libération, du temps où Julien DRAY dirigeait SOS Racisme.

Le CRAN a encore du boulot !

Alexandre Anizy

 

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :