REBSAMEN et DEVEDJIAN le sans-gêne

Publié le par Alexandre Anizy

François REBSAMEN le royaliste a répondu aux critiques de Laurent FABIUS sur la campagne présidentielle de la madone, qui portent sur 3 déficits, à savoir présidentialité, crédibilité et collégialité : d’abord en utilisant lui aussi l’argument des 17 millions d’électeurs qu’on injurierait avec le procès en crédibilité, puis en affirmant que celui de la présidentialité relèverait de l’amertume personnelle, et enfin en relevant que le critique FABIUS serait mal placé pour le procès de collégialité puisqu’il s’en serait affranchi dans un passé récent.
Il est drôle d’entendre le franc-maçon royaliste REBSAMEN parler ainsi de l’affranchissement.

Patrick DEVEDJIAN a insulté Anne-Marie COMPARINI en la traitant de salope. Le lendemain, à son ignominie il ajoutait la bassesse, puisqu’il osait parler de « respect et amitié » en lui présentant ses excuses.

Bienvenue dans le monde peu ragoûtant des politiciens.

Alexandre Anizy

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :