CAVANNA est un tendre

Publié le par Alexandre Anizy

Avec le Professeur CHORON, il a fait beaucoup de conneries : certaines sont mémorables. Nous en rions encore.
Mais ici, nous parlerons de 2 livres remarquables de CAVANNA.

D’abord « les ritals » (poche, 5,23 €) où il révélait son talent de narrateur possédant un véritable style. Dans ce livre, vous découvrirez, pour certains, comment la France s’est reconstruite après la grande saloperie de 14-18, avec ces couches successives d’immigrés et la sectorisation de la population.
Pas de panique ! Ceci n’est que le fond du tableau. Parce que « les ritals », c’est son histoire de môme, d’une partie de sa vie familiale.
Séquence émotion : par exemple, comment son papa maçon fabrique son « mètre » sur la fenêtre.
Il y a un côté « la gloire de mon père » de PAGNOL dans « les ritals ».

Enfin, « les russkoffs » (poche, 5,79 €) où il racontait le STO dans une usine en Allemagne nazie, et son histoire d’amour avec une prisonnière russe. Ah ! Ça vaut 10 romans de Marc LéVY !

Mais vous pouvez lire d’autres choses de CAVANNA, comme le 3ème volet de son histoire par exemple. Avec lui, si le thème qu’il aborde vous intéresse, vous ne serez pas déçus, parce que c’est un bon écrivain.

Alexandre Anizy

Publié dans Notes culturelles