Nina BOURAOUI et ses pensées

Publié le par Alexandre Anizy

Après avoir lu « mes mauvaises pensées » de Nina BOURAOUI, on se demande pourquoi publier ce roman sans sujet que le style enfonce définitivement.  

Le ghetto de Nina BOURAOUI semble son unique credo.

Alexandre Anizy

P.s : Nina BOURAOUI vient de commettre une nouvelle chose, « avant les hommes » (Stock) ; rien à signaler (Cf. l’article signé D.F. du Canard enchaîné du 8 août).

Publié dans Notes culturelles