Douglas KENNEDY doit changer son moule !

Publié le par Alexandre Anizy

« Comme il vient de publier « la femme du Vème », vous pouvez goûter à un de ses précédents livres pour la mise en bouche : vous choisirez la toile de fond en fonction de votre envie du moment. » Note culturelle sur le blog d’Alexandre Anizy, « Kennedy Douglas le charme discret de l’Amérique ».

Après lecture de  « la femme du Vème », nous maintenons notre propos : lisez les livres précédents de Douglas KENNEDY (en vous épargnant « cul de sac »), mais ce dernier livre est un bon exemple de radotage littéraire.
Précisons néanmoins que 1 radotage de Kennedy vaut bien 5 fumisteries de Christine Angot.

Parce que nous avons apprécié les livres précédents de Douglas KENNEDY, parce que cet écrivain possède un talent indéniable, nous lui conseillons de briser son moule de fabrication : nous parlons ici de la structure romanesque qu’il reproduit dans tous ses livres (à savoir : la vie du héros avant l’événement, l’événement dramatique, la vie après l’événement). C’est rébarbatif.

Nous pensons que Douglas KENNEDY est capable d’écrire aussi d’autres choses. C’est pourquoi nous l’encourageons à changer son moule !
Il doit laisser la reproduction aux imitateurs et aux imprimeurs.

Alexandre Anizy