7 septembre : DEBOUT ! une suggestion d'Albert Ehrenstein

Publié le par Alexandre Anizy

 

Par les temps qui courent, écoutons le poète allemand Albert Ehrenstein (1886 – 1950).

 

« Assourdi par les braillements patriotiques

Des sauvages ivres d'enrôlement sur le sentier de leur guerre.

Tremblant comme celui que le médecin

A dit bon pour la mort,

L'homme blêmit, malade

De la soupe de sang dans l'invidable marmite.

Des taches de soleil couvrent la terre d'ombres.

 

Les piles de cadavres

Froids rangés en paquets raidis entourent

La mare, enfer, ton lac.

L'impuissant passeur

attrape la rame mesquine,

Démolit la barque -

A son service jour et nuit il a des forces

De paquebots torpillés qui sont

Ses nacelles funèbres.

 

Abattez donc les marteaux

Sur les crânes des tueurs. »

 

« Debout ! »d'Albert Ehrenstein