Enquête sur l'Etrangleur de Jean-Louis Ivani et Stéphane Troplain

Publié le par Alexandre Anizy

            Certains d'entre vous se souviennent peut-être d'un fait divers qui défraya la chronique en 1964 : l'affaire de l'Etrangleur. Elle commence avec le meurtre du petit Luc Taron, dont le corps est retrouvé au matin du 27 mai dans le bois de Verrières, puis l'entrée en scène de Lucien Léger.

 

            Dans Le voleur de crimes (éditions du ravin bleu, janvier 2012, 692 pages, 22 €), Jean-Louis Ivani et Stéphane Troplain racontent l'enquête policière, le déchaînement médiatique, l'instruction judiciaire. Comme la qualité de leur recherche et la minutie de leur analyse sont remarquables, ils révèlent les failles du dossier et en démontrent les incohérences.

            Tous les auteurs de polars devraient lire ce document.

 

            Pour notre part, nous retenons que le blocage intellectuel du juge d'instruction Jean-Claude Seligman et de l'avocat Maurice Garçon aboutira sur un fiasco judiciaire : la condamnation sans preuves et sans mobile de Lucien Léger, qui deviendra le plus vieux détenu de France.

 

            Grâce au travail de Troplain et Ivani, vous avez un aperçu de la fabrication d'un coupable. Mais pas seulement, car Léger a mis son poids de sel dans cette énigme.

 

 

 

Alexandre Anizy