Fine sensation du poète Jules Supervielle

Publié le par Alexandre Anizy

 

 

« Je sens l'effort du gazon

Qui veille sous tant de neige

Et l'effort de la raison

Dans l'esprit qui la protège. »

 

Jules Supervielle, poème du recueil « Gravitations »

 

 

La raison finirait par l'emporter, même chez les hommes sous influence.

 

Alexandre Anizy