Homo economicus : le cas Daniel Cohen

Publié le par Alexandre Anizy

 

En 2009, c'est en expert que Daniel Cohen nous parlait de la Prospérité du vice (Albin Michel, 19 €).

Pour l'automne 2012, il évoque toujours en connaisseur la perte de repères éthiques dans les sociétés modernes : succès garanti chez les fourbes et les innocents.

 

 

Alexandre Anizy

 

PS : pour mieux comprendre ce personnage, lire aussi la note du 14 janvier 2010

http://www.alexandreanizy.com/article-crise-de-la-mondialisation-i-contre-daniel-cohen-42898374.html