Honte au populiste Urvoas !

Publié le par Alexandre Anizy

 

En 2009, présentée par Jean-Louis Borloo et l'héritière Nathalie Kosciusko-Morizet, la loi de l'écotaxe¹ est votée par le PSUMP, dont fait partie le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas³. En 2011, l'aile sarkozyste du PSUMP a repoussé tactiquement l'application de cette loi pour ne pas aggraver ses déboires.

A l'automne 2013, alors que dans le pays les ingrédients pour une jacquerie s'accumulent, les benêts de l'aile hollandaise du PSUMP, dont fait partie Urvoas, persistent à mettre en place cette loi de l'écotaxe.

 

Alors la tempête se leva en Bretagne. Que fit l'opportuniste Urvoas pour ne pas désespérer ses électeurs ?

« C'est pourquoi je plaide, sans remettre en cause le principe de l'écotaxe que j'ai votée, pour son ajournement² dans une volonté d'apaisement. » (Urvoas dans le Figaro du 29 octobre 2013)

Que ne ferait pas le populiste Urvoas pour dorloter sa clientèle et préserver ainsi ses futurs revenus ?

Honte à vous Jean-Jacques Urvoas !

 

Alexandre Anizy

 

 

(¹) : mardi 29 octobre, nous avons observé une nouvelle fois l'art de l'esquive du pitoyable Borlooqui n'était pas à son siège de l'Assemblée pour défendre son texte, et le retournement de veste de l'héritière NKM avec l'aplomb et la morgue de sa caste technocratique.

Pour connaître tout le bien que nous pensons de cette petite dame de vertu, lire notre billet :

http://www.alexandreanizy.com/article-23751181.html

 

(²) : notons que le ministre Marylise Lebranchu, politicienne de tendance aubryste qui fit carrière dans le Finistère, a repris ce matin même l'élément de langage d'Urvoas, et non pas celui de son chef, le Premier Ministre Ayrault (à savoir : « suspension »).

(³) : Urvoas n'est pas un petit soldat du PSUMP, puisqu'il est président de la commission des lois de l'Assemblée nationale.