Jean-François Copé est-il républicain ?

Publié le par Alexandre Anizy

On savait que Jean-François Copé n'est pas un démocrate, au sens donné par Jacques Rancière (lire notre note sur « la haine de la démocratie »)


Mais, comme en 2009, Copé vient d'évoquer « une ambiance malsaine de nuit du 4 août »[1789, ndAA].

Rappelons ici que ce fut la fameuse nuit révolutionnaire où les privilèges des maîtres ont été abolis : l'ordre ancien s'effondrait, la République allait naître.


Donc, si on suit la pensée de Jean-François Copé, la République est le résultat d'une nuit malsaine. D'une chose malsaine ne pouvait jaillir qu'une proposition souillée … La République serait par conséquent une gueuse, comme disaient certains fascistes dans les années trente.


On savait que Jean-François Copé n'était ni révolutionnaire ni démocrate; on se demande aujourd'hui s'il est sincèrement républicain.



Alexandre Anizy

 

 

Publié dans Portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :