La galère de Michel ONFRAY dans le film d'Eric BESSON

Publié le par Alexandre Anizy

Qu’il est triste de voir un philosophe émérite comme Michel Onfray se faire rouler dans la farine par le social traître Eric Besson ? Car enfin, que diable allait-il faire dans cette galère cathodique, hier soir, chez Frédéric Taddeï ?

 

Sous prétexte de ne pas laisser le siège vide dans les préfectures, Michel Onfray accepte de tourner dans le film conçu et réalisé par le ministre Eric Besson, pour le Président ubiquiste Sarkozy de Nagy Bocsa, sans se rendre compte que la méthode sarkozyenne consiste malicieusement à maquiller sa pratique politique néfaste avec des mots consensuels et positifs (lire notre note http://www.alexandreanizy.com/article-17779216.html ). Au bout du cirque médiatique, le gouvernement se moque bien de la finalité du thème matraqué, puisque seule l’occupation de l’espace politique l’intéresse pour les quatre prochains mois.    

 

Selon un publicitaire qui aime les montres suisses, il paraît que l’Elysée rêve d’une grossesse présidentielle : si la séquence « bébé du Château » se concrétise en 2010, verra-t-on aussi Michel Onfray débattre de la nouvelle politique dionysiaque ? 

 

 

Alexandre Anizy

 

P.-s : Dans son échange avec Houria Bouteldja, Michel Onfray était condescendant, et non pas paternaliste comme l’a dit la dame.