La soudaine lucidité d'Eric Verhaeghe

Publié le par Alexandre Anizy

 

Diantre ! Il ne faut donc point désespérer, puisqu'un homme comme Eric Verhaeghe, énarque, ex membre du MEDEF et ex président de l'APEC, jette l'éponge dans une soudaine crise de lucidité ?

 

« La dérive sécuritaire que nous connaissons en France (répression policière, chasse aux étrangers, utilisation disproportionnée de la privation de liberté pour des faits mineurs, voire par simple intimidation, mais aussi développement de la télésurveillance, droits accrus pour les sociétés de gardiennage privées, etc.) illustre la difficulté pour l'autorité publique de maintenir l'ordre social inégalitaire, en même temps qu'elle dévoile la véritable fonction de l’État dans un système oligarchique. (…) Il est un outil de domination entre les mains de l'aristocratie, qui concourt plus particulièrement à dissuader le citoyen de se révolter, au besoin par le recours à la force.

(…) Renforcer l’État, c'est accroître encore la domination des élites sur le système économique, et faciliter la prédation dont la collectivité fait l'objet. »

(p.152-153 ; Eric Verhaeghe, « Jusqu'ici tout va bien », éditions Jacob-Duvernet, janvier 2011, 190 pages, 19,90 €)

 

Si un type au cœur de l'appareil oligarchique en arrive à certaines conclusions que nous avons exprimées depuis presque 4 ans ici même, force est de constater que les masques sont en train de tomber, accélérant ainsi la prise de conscience générale de la nécessité d'une métamorphose.

 

 

Alexandre Anizy

 

 

 

 

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :