Le 7ème fils de Thorarinsson

Publié le par Alexandre Anizy

 

La veine des polars nordiques n'est pas encore épuisée, mais son rendement tend à baisser. Autrement dit, la qualité et l'intérêt des ouvrages traduits diminuent sensiblement. Le dernier exemple en date est celui d' Arni Thorarinsson : « le 7ème fils » (Métailié, septembre 2010, 351 pages, 21 €).

 

L’ Islande, qui va être ruinée avec la crise des "subprimes", est dépeinte à travers l'enquête du journaliste Einar dans une zone économiquement pourrie de cette contrée sauvage. Les méfaits de la mondialisation y sont condensés. Le milieu de la presse n'y est pas non plus présenté sous son meilleur angle.

Rien que pour cela, on peut s'arrêter sur ce rompol.

Pour le reste, c'est un ouvrage juste correct.

 

 

Alexandre Anizy