Le livre sur téléphone mobile de Didier Van Cauwelaert

Publié le par Alexandre Anizy

Selon nous, toutes les initiatives qui permettent de mettre en contact les lecteurs potentiels avec les textes doivent être soutenues, nonobstant les offres commerciales inadaptées. Il faut en quelque sorte fortifier la demande, pour que les supports techniques puissent évoluer.

 

Par conséquent, ce que vient de faire Didier Van Cauwelaert en lançant d’abord son livre pour la jeunesse sur les téléphones portables est intéressant, puisqu’il remet en cause la forme dominante, i.e. le livre d’imprimerie, sans pour autant l’écarter. C’est l’avenir du secteur de l’édition qui est en jeu ici.

 

Les coûts de fabrication et de diffusion étant différents, il va de soi que les prix de vente doivent être en phase pour éviter les effets d’aubaine. En ce qui concerne les œuvres littéraires, une valeur absolue minimale du droit d’auteur devrait être imposée pour chaque support technique.

 

Alexandre Anizy