Les premiers polars de Catherine Simon

Publié le par Alexandre Anizy

 

Dans le baiser sans moustache (Gallimard Série Noire n° 2488, 1998, 212 pages), Catherine Simon créait un personnage d'enquêteuse atypique, Emna Aït Saada, et racontait en filigrane la guerre civile larvée en Algérie dans les années 90. Intéressant.

 

Dans du pain et des roses (l'aube noire, juin 2004, 217 pages, 9 €), nous retrouvions le docteur Emna à Lyon, en congrès et visite privée. On découvrait que rien n'arrête la curiosité de l'universitaire...

Dans ce deuxième roman, le style de l'auteur s'est bonifié, mais nous restons dubitatif sur la pertinence du chapitre 12.

 

Le 3ème polar est indisponible : c'est dommage, parce que Catherine Simon mérite notre attention.

 

 

Alexandre Anizy