Les syndicats promènent les salariés avertis

Publié le par Alexandre Anizy

 

Comme en 2009, les syndicats ont usé de la même stratégie, à savoir la répétition de défilés stériles jusqu'à l'arrêt du mouvement par épuisement moral et financier des manifestants.

 

Mais face à l'ampleur et la persistance de la contestation, ils ne peuvent pas solder l'opération sans risquer la déconnexion : c'est pourquoi ils mettront en scène des événements isolés et momentanés pour donner l'illusion d'une bataille ininterrompue, qu'ils n'ont en réalité jamais menée.

 

Lundi dernier sur un plateau de télévision, il fallait voir François Chérèque le jaune quémander une négociation à la patronne du MEDEF, l'héritière Laurence Parisot … quelle pitié ! Une rencontre aussitôt acceptée par la dame roublarde en la nommant "délibération" : les gens avertis ont apprécié le glissement sémantique.

Pour la retraite de ce triste sir syndicaliste, nous ne nous inquiétons pas : il finira dans un placard douillet de l'État, comme son père (ancien n°2 de la CFDT), ou bien dans une société qu'il aura créée grâce à l'appui financier de grands Groupes, comme Nicole Notat (ancienne patronne de la CFDT)…

 

 

Alexandre Anizy

 

 

 

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :