(Pierre-Antoine Delhommais) PAD is bad

Publié le par Alexandre Anizy

Dans sa chronique du 16 mai 2010, toujours avec talent, Pierre-Antoine Delhommais rendait grâce une nouvelle fois aux marchés, cet immense lupanar (à défaut de diversité dans l'analyse, PAD sait être iconoclaste dans sa formulation), sans qui les gouvernements laxistes n'auraient pas réussi à boucler leurs finances dans les décennies précédentes.

Alors aujourd'hui, le temps de la rigueur est venu :

« (…) ce n'est certes pas une très bonne nouvelle pour la croissance, surtout dans des pays, comme la France, (…). Mais l'absence de rigueur serait bien pire (...) » (ah bon ? Pour l'explication, vous repasserez …)

Et vient le moment d'affirmer sournoisement :

« (…) les déficits ne font pas la croissance et la création d'emplois. Sans quoi, notre pays qui n'a pas enregistré un seul excédent budgétaire depuis 1973 ne compterait plus un seul chômeur. »


C'est à ces insinuations, théoriquement absurdes, que l'on reconnaît l'éthique du journal le Monde. Et on peut être le "meilleur journaliste économique 2009" et se comporter intellectuellement comme un gredin. PAD is bad.



Alexandre Anizy

 

Publié dans Portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :