Sarkozy de Nagy Bocsa : un candidat sans valeurs

Publié le par Alexandre Anizy

 

Puisque vous entendrez souvent le couplet des valeurs et celui de la morale, le refrain de la force et celui du respect, il n'est pas inutile de se souvenir de deux ou trois choses.

 

Le pouvoir d'achat des Français a baissé durant le quinquennat sarkozyste : travailler plus pour gagner plus n'était qu'un slogan mensonger.

Donner la parole au peuple ? Un autre mensonge.

Quand le peuple français dit NON au projet de Constitution européenne en 2005, le président ubiquiste Sarkozy de Nagy Bocsa fait voter en février 2008 à Versailles puis à Paris le même projet par les représentants de l'oligarchie.

 

Ajoutons ici le fruit de l'expérience. Tout le monde a connu dans sa vie professionnelle l'arrivée d'un nouveau Big Manager qui entonne la défense des valeurs et le sens de la morale … Ce genre de personnages se révèle vite comme le pire des enfoirés.

 

En politique, c'est le même scénario.

 

 

Alexandre Anizy

 

 

 

 

 

 

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :