Sollers postmoderne, Nothomb primitive

Publié le par Alexandre Anizy

Philippe Sollers est un vieil intellectuel narcissique qui ne sait plus quoi écrire. Autrefois, il enchaînait les marottes pour meubler ; maintenant, il ressemble à ce qu'il est, un genre de bourgeois qui pontifie après avoir baisé la bonne.

 

La presse des amis du Président ubiquiste Sarkozy de Nagy Bocsa ouvre ses colonnes au joyau inoffensif de l'intelligentsia française. Alors il recycle ses papiers imparfaits sans avoir trouvé la formule alchimique, continuant ainsi d'exister dans le spectacle, tandis qu'Amélie Nothomb livre annuellement son déchet inédit.

 

Le Sollers postmoderne, la Nothomb primitive : même fatras !

 

 

Alexandre Anizy