Terrassons le dragon Pascal Terrasse !

Publié le par Alexandre Anizy

C'est un apparatchik du PS (à 25 ans, l'encre de son diplôme de droit n'était pas encore sèche qu'il émargeait déjà auprès d'un Secrétaire d'Etat - en 1989), député de l'Ardèche à 32 ans, bref un type protégé qui n'a aucune expérience personnelle du marché du travail comme le vivent des millions de Français, qui en appelle ouvertement à la psumpesque union nationale. Pourquoi faire ? Instaurer la discipline sociale.

 

            Derrière cet élément de langage, on trouve l'ordinaire de la pensée eurocratique, comme :

« La vérité, c'est que l'austérité s'impose désormais à nous par des formes plus ou moins autoritaires. » ;

            [mais grâce à la coalition PSUMP, l'austérité sera douce ... pas de dragonnades ! ...  c'est une promesse implicite de Terrasse ! NdAA]

« Il est temps d'envisager des solutions nouvelles, comme celles qui ont permis à l'Allemagne de se redresser. » ;

            [L'agenda de Schröder, est-ce vraiment nouveau ? Economiquement judicieux ? Que nenni !]

« Mon propos n'est pas de demander de la dérégulation sociale, mais plutôt d'acter le principe de la discipline sociale. (...) nous devons revoir notre système de redistribution depuis les prestations sociales jusqu'au contrat de travail encore trop rigide (...) ».

            [En moins de 10 lignes, dans le même entretien au Figaro du 28 novembre 2013, Pascal Terrasse vous plonge dans son cerveau rongé de contradictions - pas de dérèglementation mais on poursuit la casse de l'Etat social ! Vous devez être fatigué, il faut vous reposer, monsieur le député démolisseur.]

 

            Monsieur Pascal Terrasse est un homme protégé qui ne risque pas de connaître les rigueurs de l'hiver social qu'il appelle de ses vœux. Il fait partie de ces politiciens qui aiment se retrancher derrière le drapeau de l'union nationale, un peu comme les parlementaires de juin 1940 se sont planqués à Vichy derrière le Maréchal Pétain en lui donnant les pleins pouvoirs (on s'en lave les mains mais on touchera la solde...).

 

            Anticipant le jour funeste pour la France où la pseudo élite fera loge commune pour mieux mater la populace (ce qu'ils pensent), nous lançons un appel symbolique :

                                   Terrassons le dragon Terrasse !

 

 

Alexandre Anizy    

 

 

Publié dans Portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :