Voyager avec Tony Cossu

Publié le par Alexandre Anizy

 

Connaissant notre intérêt pour le polar et la découverte hasardeuse de nouveaux auteurs non promus sur la scène du monde littéraire, on nous offrit « à prendre ou à laisser » de Tony Cossu (Plon, février 2011, 304 pp.), une figure du milieu marseillais qui a eu du temps derrière les barreaux pour se lancer le défi de l'écriture.

 

Comme il connaît le métier, Tony Cossu bâtit une histoire crédible qui vous fera oublier les désagréments d'un train bondé lors des départs en vacances. Même s'il n'est pas riche, l'auteur n'a pas massacré la langue : bien des Normaliennes en vogue devraient en prendre de la graine.

 

Ce livre nous a ramené furtivement à un autre ex-taulard, Auguste Le Breton. Nous étions donc en bonne compagnie.

 

 

Alexandre Anizy

 

P-.S : loin de nous le romantisme du bon voyou …