La langue de fonte de Luc-Marie CHATEL

Publié le par Alexandre Anizy

Jeudi dernier, au journal télévisé, nous avons pu voir le Secrétaire d’Etat et porte-parole du gouvernement Luc-Marie CHATEL en excursion très médiatisée dans les rayons d’un hypermarché de l’enseigne bien connue pour ses campagnes publicitaires remplies de promesses.

Qu’avait-il à dire ? Rien de concret.
Résumons son message : les Français viennent de subir une hausse des prix, c’est vrai, (silence) (pour marquer la compassion ?), mais ce que nous [le gouvernement, les responsables, les gens bien informés etc. ndaa] voyons en ce moment, ce sont les signes du retournement, les prémisses d’une amélioration du pouvoir d’achat.
Si, si, il a osé.

Avec Luc-Marie CHATEL, ce n’est pas la langue de bois mais de fonte*.

Pourquoi est-il sorti ? (le gouvernement est bien renseigné ; mieux que nos soldats en Afghanistan)
Parce que le magazine « 60 millions de consommateurs » s’étalait dans tous les kiosques et maisons de la presse avec cette information :

De juin 2007 à juin 2008, le pouvoir d’achat a baissé de 0,4 %, sans doute une baisse de 0,8 % sur l’année 2008.

Voilà pourquoi Luc-Marie CHATEL (DESS de marketing en 1988) est intervenu dans les médias pour que son message soit ensuite matraqué, alors qu’il ne repose sur aucune pièce tangible.

Comme on dit chez nous :
au pays des promesses, on ne meurt pas de faim !

 
Alexandre Anizy

 
* Luc-Marie CHATEL est issu d’une vieille famille de maîtres de forges à Bayard-sur-Marne (2 ancestrales fonderies ayant occupées 600 personnes) et de notables.

Publié dans Portraits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :