La vague pessoenne (et les illusions sur Macron)

Publié le par Alexandre Anizy

            Ah, si seulement la France était au bout du rouleau de la vague pessoenne...  

 

 

Enfin je suis tranquille. Et je n'attends plus rien.

Enfin sur mon coeur vide

Est descendue l'inconscience bénie

De ne pas même désirer une illusion.

 

Fernando Pessoa

(Pléiade, Oeuvres poétiques)