Etincelles d'EDF, et Pierre Gadonneix sévit toujours

Publié le par Alexandre Anizy

 

En 2008, patron d'EDF, Pierre Gadonneix signait un accord avec Constellation Energy. Il en devenait le partenaire grâce à un rachat de 49,9 % des activités nucléaire de la société américaine pour 4,5 Milliards de dollars … avec une clause : option de vente à EDF de vieilles centrales à charbon … pour 2 Milliards de dollars !

Ce deal était présenté comme un coup magnifique pour pénétrer l'immense marché américain.

 

Aujourd'hui, patatras ! Le groupe américain aurait définitivement renoncé à construire la centrale de Calvert Cliffs (le fameux réacteur EPR), et entamé des discussions sur l'exercice de l'option de vente de ses centrales obsolètes, dont la valeur réelle n'atteint pas les 2 Milliards promis par EDF, au temps des beaux rêves.

 

Se faire dépouiller par les hommes d'affaires étrangers semble être une spécialité des "cadors" français (par exemple : affaires du Crédit Lyonnais de Jean-Yves Haberer, du France Télécom de Michel Bon).

 

Rappelons ici notre note du 7 juin 2008 « Pierre Gadonneix est-il un BON manager ? » :

http://www.alexandreanizy.com/article-20239227.html .

 

Aux dernières nouvelles (1 septembre 2010), à 67 ans, le polytechnicien Gadonneix vient d'être coopté et nommé Président du Conseil de Surveillance de la société Latécoère. Nous espérons (pour elle) qu'il ne reproduira pas son tour de magie : transformer un carrosse en citrouille.

 

 

Alexandre Anizy