Le gouvernement FILLON défend surtout le "pouvoir de profit"

Publié le par Alexandre Anizy

Le projet de loi modernisation de l’économie est une belle démonstration de l’intérêt majeur du gouvernement FILLON : la défense du "pouvoir de profit". Pas de tous, évidemment.

En effet, ce projet de loi satisfait entièrement la grande distribution. Le commerce indépendant de centre ville va souffrir à cause de la fin de l’autorisation administrative pour les surfaces inférieures à 1.000 m2 : croire que cela va permettre de faire baisser les prix, grâce notamment à l’idée merveilleuse d’une concurrence libérée, parce qu’elle était entravée selon le bonimenteur en chef Michel-Edouard LECLERC, est bien entendu une vue de l’esprit. La puissance des 6 centrales d’achat qui fixent les prix en France sort renforcée : on cherche en vain où est la modernisation dans ce projet de loi.

Rappelons qu’un veto fut opposé par l’Elysée (BOUYGUES est un ami du Président ubiquiste SARKOZY DE NAGY BOCSA) à l’attribution de la 4ème licence de téléphonie mobile à Free, ce qui aurait concurrencer les 3 maîtres du jeu : Orange, Bouygues, SFR.

Force est de constater que le gouvernement FILLON n’agite la doctrine libérale que pour défendre le "pouvoir de profit", de préférence des oligopoles.      

 
Alexandre Anizy

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :