Le ministre DATI fera oublier les petites ruses de l'ambitieuse Rachida

Publié le par Alexandre Anizy

Ainsi, selon le patron de l’Express Christophe BARBIER (sur son blog), l’entourage du ministre Rachida DATI a fait pression pour que l’enquête ne soit pas publiée.
Ainsi le ministre DATI aurait lui-même contacté le Canard enchaîné pour leur expliquer qu’ils allaient devenir les complices des pires racistes qui s’en prennent à elle, le ministre d’origine arabe, s’ils publiaient les documents.

Et de quoi s’agit-il au fait ?
Rachida DATI a fait état dans 2 documents figurant dans son dossier administratif (rappel : elle est magistrat) d’un diplôme qu’elle n’a pas obtenu, à savoir :

1993 : M.B.A. du Groupe H.E.C.  – Ancienne élève de l’I.S.A.

On voit bien que Mme DATI n’écrit pas expressément qu’elle est titulaire du MBA : elle joue l’ambiguïté.

Ce n’est même pas un péché véniel. Juste une petite ruse de l’ambitieuse élève Rachida.   

 
Parce la pseudo élite a jeté par-dessus bord la morale et l’honneur (voir note du 31 octobre), le ministre DATI n’a aucune raison de plier face à la cabale : qu’elle ne lâche rien à cause de ce sujet, puisque les autres n’auraient rien abandonné …

 
Mais Rachida DATI ne peut plus se targuer d’être un exemple parfait de la méritocratie française (un autre mythe qui s’envolera un jour).
C’est une histoire banale en somme.

 
Alexandre Anizy