Le populisme incantatoire de Hollande

Publié le par Alexandre Anizy

 

Un an après, que reste-t-il des beaux discours du culbuto molletiste Hollande ?

Florange ? Arrêt.

Gandrange ? Pas mieux.

Pétroplus ? Liquidation.

Lutte contre les banksters ? Nada.

Réforme fiscale ? Avoir Piketty (pauvre de lui !) dans son staff n'était qu'un leurre.

TVA sociale ? Vous l'avez eue sans l'avoir demandée.

La fameuse taxe à 75 % ? Enfumage.

Amnistie sociale ? L'exécutif (et ses relais parlementaires) se déculotte aujourd'hui.

 

Vous pensez que les pires horreurs politiciennes sont maintenant derrière vous ?

Alors vous aurez encore bien des surprises … forcément décevantes.

 

Il nous faut donc qualifier la pratique du culbuto molletiste Hollande. Comment nommer un politique qui vend un programme fondé sur l'idée d'une meilleure justice sociale, d'une lutte impitoyable contre l'ennemi (la Finance), enfin tout ce qui permet d'attirer les voix populaires sur son bulletin de vote, mais sans rien appliquer quand il arrive dans les palais du pouvoir ?

Populisme, dans son principe, incantatoire dans sa finalité.

Car contrairement à ce que nous lisons partout, le culbuto molletiste Hollande a bien un cap.

 

 

Alexandre Anizy

 

 

 

Publié dans Notes politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :