EDF : le Capital à la manoeuvre

Publié le par Alexandre Anizy

Aujourd'hui dans le Journal Du Dimanche, deux cadors de l'oligarchie apportent leur soutien au projet anglais insensé de EDF.

Nous passons vite sur l'incompétent Pierre Gadonneix, qui a le talent de transformer des carrosses en citrouilles, et à qui EDF doit des milliards de dépréciations pour son internationalisation ratée :

http://www.alexandreanizy.com/article-etincelles-d-edf-et-pierre-gadonneix-sevit-toujours-59188609.html

Quant à Thierry Breton, dont nous avons déjà dit le bien que nous en pensons,

http://www.alexandreanizy.com/article-thierry-breton-un-autre-professeur-tournesol-de-l-econo-globish-44309717.html

son propos est plus intéressant, puisqu'il vient de défendre à la commission des Affaires étrangères son projet européen de sécurité et de défense, qu'il résume ainsi :

« L'Etat doit faire tourner ses participations au mieux de ses intérêts patrimoniaux. Je déplore qu'il n'ait pas su le faire entre 2007 et 2012, période durant laquelle il n'a rien vendu. Aujourd'hui, nous pouvons profiter d'une abondance de liquidités à taux zéro, voire négatifs. Cela crée une opportunité exceptionnelle pour les investissements à long terme. Pour financer des projets de modernisation de pans entiers de notre économie en matière de transport, de transition énergétique, de réseau haut débit en créant des fonds d'infrastructure. C'est l'idée que je défends à travers la création d'un fonds européen de sécurité et de défense. »

L'élisphère approuve le projet en filigrane, puisque Breton a fait un tabac à la commission.

Nous observons donc ce dimanche une montée au créneau des administrateurs de l'oligarchie pour encourager EDF dans ce projet des 2 EPR anglais. On remarque aussi la prudence du président de EDF Jean-Bernard Lévy qui veut toujours y aller, mais en s'assurant dès maintenant que l'Etat français crachera bien au bassinet au moment catastrophique.

Alexandre Anizy