Le chant du signe d'Umberto Eco

Publié le par Alexandre Anizy

Pour la dernière fois, le magicien des lettres Umberto Eco s'en donnait à cœur joie.

En 2015, Umberto Eco publiait Numéro zéro (Grasset, en livrel et en poche), dans lequel il représente allègrement la décomposition morale de la médiacratie, assemble les extrapolations fumeuses des tenants du complot en tout genre... Le maître sémioticien livrait son dernier numéro.

Lui seul devait savoir que c'était son chant du signe.

Alexandre Anizy