Les hauts et les bas de René-Victor PILHES

Publié le par Alexandre Anizy

Le roman le plus intéressant et le plus connu de René-Victor Pilhes est bien entendu « l’imprécateur », dont on a tiré en 1977 un film avec Michel Piccoli, Jean Yanne, etc.

Aujourd’hui encore, ce livre sur les multinationales vaut le détour.

 

Nous affirmons le contraire pour « l’hitlérien » (Albin Michel 1988) : un livre mal fichu et mal écrit, qui se voulait dans l’air du temps antiraciste, et qui revint en négatif sur PILHES, comme un boomerang.  

 

Alexandre Anizy

Publié dans Notes culturelles