Veit HEINICHEN ou un avant-goût de Donna LEON

Publié le par Alexandre Anizy

Nous venons de lire « les requins de Trieste » de Veit HEINICHEN (points Seuil n° 1602, 326 pages).
Ce polar est bien charpenté, et l’écriture sobre le rend efficace.

Cependant nous nous interrogeons, pour la forme, sur ce personnage central qui, avec sa famille, semble avoir été inspiré par le « Brunetti » de Donna LEON, qui évolue dans le décor particulier de Venise. Les dates des premières éditions paraissent confirmer notre impression.

Mais ne boudons pas notre plaisir pour cela !

Alexandre Anizy

Publié dans Notes culturelles