7 jours avec Deon Meyer

Publié le par Alexandre Anizy

Nous revoilà chez Deon Meyer, avec son dernier polar 7 jours (Seuil, mai 2013, en livrel à 15,99 € - un prix honteux !), quelques années après avoir lu Les soldats de l’aube (1).

 

Nous apprécions à nouveau l’excellent travail, tant sur l’intrigue que sur le style. Il semble aussi que Deon Meyer ait pris de l’assurance, puisqu’il ose écrire quelques vérités sur son pays, en les mettant en situation. Comme aurait pu dire René Dumont, "l’Afrique noire du Sud est mal partie" !  

 

Si on ne passe pas 7 jours avec Meyer, ce moment de lecture est tout de même agréable.

 

Cependant, d’une manière plus générale, force est de constater qu’il serait temps pour les auteurs de polars de renouveler leurs profils d’enquêteurs : la flicaille ayant fréquenté l’association des Alcooliques Anonymes commence à nous lasser.

 

 

Alexandre Anizy

 

 

(1) : lire notre billet du 21 juillet 2007

         http://www.alexandreanizy.com/article-6956325.html