James Lee BURKE à déguster

Publié le par Alexandre Anizy

Concernant James Lee BURKE, on peut difficilement échapper à l’expression « maître du polar ».

Tous ses romans ancrés dans la Louisiane, ceux notamment avec le flic dénommé Dave Robicheaux, valent beaucoup plus par la peinture des hommes tourmentés de cette région que par l’intrigue proprement dite, même si celle-ci est toujours bien charpentée.

On évitera cependant « dans la brume électrique … », parce qu’il est de faible qualité : curieusement, Bertrand TAVERNIER l’a choisi pour en tirer son 1er film « made in USA », avec Tommy Lee JONES.
Faire l’impasse également avec « vers une aube radieuse ».

Sinon, on peut dire que tout le reste est à déguster.

Alexandre Anizy

Publié dans Notes culturelles